Claudie Mohamed

Portrait croisé : claudie et mohamed

L’un accueille, l’autre est accueilli. À l’origine de leur relation, aujourd’hui très familiale, un besoin d’hébergement. Second jeune pris en charge par Claudie (après Mikael, résidant aujourd’hui à Paris), Mohamed voit directement en cette dame, âgée de 82 ans, une seconde mère. « Elle me donne tout ce dont j’ai besoin. En échange, je l’aide à porter les courses (notamment quand les paniers sont lourds) et parfois d’autres choses, si je le peux. », confie le jeune bénéficiaire de Famille au grand cœur. Des mots, Claudie en a aussi pour qualifier ce lien, “au coeur de l’humain” à ce dernier : « courageux, déterminé et intelligent ». « Nous avons des bons rapports et, après quelques mises au point, j’espère que cette amitié va durer longtemps. », exprime-t-elle. On le souhaite également.

Qui sont-ils ?

Jeune demandeur d’asile de 28 ans (en cours de procédure), Mohamed Daffe découvre Famille au grand coeur sur Internet, dès son arrivée en France. Là-bas, il y trouve tout ce qu’il cherche, à savoir une communauté, une aide sociale et psychologique, mais surtout une nouvelle famille. « Son parcours difficile et douloureux a laissé des séquelles, qui s’estompent avec le temps, sauf la vue d’un œil. », explique d’ailleurs Claudie, à ce propos. En remerciement du soutien apporté, Mohamed tente aujourd’hui (comme membre du conseil d’administration, notamment) de rendre la pareille, en se mobilisant pour l’association et en particulier pour les jeunes « qui ont eu les mêmes difficultés que moi ».

Mohamed en quelques mots : Mohamed aime le football et la langue française. Quand il était encore dans son pays, il travaillait comme maçon-peintre.

L’info en + : Récemment, Mohamed a témoigné pour La Voix des assos.

De son côté, Claudie Jouineau, adepte de lithothérapie et de Reiki, découvre officiellement Famille au grand coeur en août 2021. À l’époque, elle hébergeait Sara, par l’intermédiaire de Airbnb, qui lui a parlé de l’association. De fil en aiguille, elle rencontre Nicolas Noguier, un des quatre coordinateurs, et devient rapidement famille d’accueil. « Je n’ai absolument pas réfléchi. Mon coeur a répondu spontanément. », confie-t-elle. Une belle aventure qui ne devrait pas s’arrêter de sitôt !

L’info en + : Récemment, Claudie a témoigné pour France Bleu Hérault.

Plus d'articles

PORTRAIT CROISÉ : FOMBAH ET KRYSTAL

L’une est bénévole, l’autre est bénéficiaire. À la genèse de leur relation, prise entre amitié et entraide, une participation mutuelle, à leur échelle, à la création de l’association Famille au grand coeur (voire même quelques mois plus tôt, en décembre 2020).

Portrait croisé : Esther et Ibrahim

L’histoire d’Ibrahim et de Famille au grand cœur, de sa rencontre surtout, est courte, mais non moins impactante. « J’ai connu cette association lorsque j’étais dans un squat avec un homme, qui s’appelle Samuel. »,

Trois questions à… Jeremy, thérapeute bénévole

Depuis septembre 2022, Jeremy accompagne, bénévolement, les jeunes de Famille au grand cœur, sur le volet psychopraticien. Abdoulaye, Moussa, José ou bien Azeez. Celui qui est un amoureux des cultures d’Afrique, de leurs valeurs et de leurs états d’esprit a à coeur de transmettre bienveillance et tolérance, à être à l’écoute, à respecter… et surtout à faire cohabiter deux paroles dans un même cadre, sain entre tous. Entretien !