Portrait croisé :
Corinne et Daouda

L’un réside à Montpellier, l’autre à Paris. À l’origine de leur rencontre, un moment convivial post-entretien à la CNDA, le 20 juin dernier. Corinne Bachile, bénévole, et Daouda, jeune demandeur d’asile, font connaissance, (re)découvrent Paris. Et ce, à travers de hauts lieux de la capitale. Le Marais, les Champs-Élysées, le champ de Mars… De cet instant magique, digne d’une famille au grand cœur, c’est le coup de coeur le plus complet entre les deux. « [Daouda] a les idées claires, est ouvert, humain, veut s’intégrer. », confie Corinne. Pour Daouda, Corinne, comme les autres bénévoles avant elle (Olivier et Kael), l’a bien accueilli et accompagné. Magnifique !

Qui sont-ils ?

Qu’à ceci ne tienne, Famille au grand coeur découvre Daouda et non l’inverse. En cause, il participe à la création de l’association, en mars 2021. En tant que bénéficiaire et bénévole, il œuvre à l’animation quotidienne de la structure, moyen pour lui de montrer la reconnaissance qu’il a envers Nicolas (Noguier, NDLR). « Dès que je viens à Montpellier (j’habite à Limoux), je passe forcément au local. », confie-t-il. Là-bas, on l’aide à remplir mes papiers, notamment. En retour, il soutient les autres jeunes dans une situation similaire à la sienne. Corinne Bachile, ancienne demandeuse d’asile, découvre Famille au grand coeur grâce à Nicolas Noguier, « son grand frère ». « Nous partageons des valeurs communes et [souhaitons] mettre les personnes LGBTQI+ persécutées par la société hétéronormative. », souligne-t-elle, non sans fermeté. En tout cas, elle est touchée par la cause, se sent concernée, par son parcours « du combattant » et les difficultés qui en découlent. C’est en cela que le déclic de l’engagement survient, en juin dernier. Incroyable.

Plus d'articles

Trois questions à… Jeremy, psychopraticien bénévole

Depuis septembre 2022, Jeremy accompagne, bénévolement, les jeunes de Famille au grand cœur, sur le volet psychopraticien. Abdoulaye, Moussa, José ou bien Azeez. Celui qui est un amoureux des cultures d’Afrique, de leurs valeurs et de leurs états d’esprit a à coeur de transmettre bienveillance et tolérance, à être à l’écoute, à respecter… et surtout à faire cohabiter deux paroles dans un même cadre, sain entre tous. Entretien !

Portrait croisé : Abdoulaye et Marie-Pierre

Entre Marie-Pierre et Abdoulaye, le lien accompagnant et bénéficiaire ne date pas d’un an. À l’origine, un aller simple à Narbonne pour Abdoulaye, en compagnie de Nicolas