Portrait : Maître Jacques-Louis Colombani

À une association spécialisée dans le droit d’asile LGBTQI+, son avocat attitré… C’est sur ce moteur que l’aventure entre Maître Jacques-Louis Colombani et Famille au grand coeur a commencé. « Avec la coordinatrice (la travailleuse sociale, Anaïs Trouchet, N.D.L.R), nous avions estimé qu’il y avait matière à présenter une méthode pour se défendre en procédure de demande d’asile. », précise l’expert juridique Base de cette collaboration, une procédure simplifiée d’accompagnement se met en place, avec une aide à l’écriture d’un récit de vie personnalisé, des simulations d’entretien et des attestations complémentaires, notamment.

Au commencement de ce partenariat, “après la crise sanitaire”, Maître Colombani apporte son soutien sur de nombreux dossiers, d’hier et aujourd’hui. Ousman, Louceny, et Moses sont autant de demandeur.euse.s d’asile LGBTQI+ suivi par le spécialiste. « C’est une dynamique de groupe, un ensemble, une synergie, qui sont essentiellement animés par les jeunes. », explique-t-il, précisant par-là que le temps d’échange, “au coeur de l’humain”, est au coeur de la démarche. Incroyable ! 

Un avocat investi : « Je travaille avec d’autres associations. Mais, Famille au grand cœur, par sa dénomination même, révèle un esprit qui est très au service de sa mission. »

Son mot à l’association et au droit d’asile en général : « Longue vie à Famille au grand cœur dont les bénévoles ne comptent pas leur temps. Je souhaite que la convention de Genève soit mieux appliquée et que l’on prenne en considération les réalités de ces jeunes pour leur offrir un avenir. »

Plus d'articles

Trois questions à… Jeremy, psychopraticien bénévole

Depuis septembre 2022, Jeremy accompagne, bénévolement, les jeunes de Famille au grand cœur, sur le volet psychopraticien. Abdoulaye, Moussa, José ou bien Azeez. Celui qui est un amoureux des cultures d’Afrique, de leurs valeurs et de leurs états d’esprit a à coeur de transmettre bienveillance et tolérance, à être à l’écoute, à respecter… et surtout à faire cohabiter deux paroles dans un même cadre, sain entre tous. Entretien !

Portrait croisé : Abdoulaye et Marie-Pierre

Entre Marie-Pierre et Abdoulaye, le lien accompagnant et bénéficiaire ne date pas d’un an. À l’origine, un aller simple à Narbonne pour Abdoulaye, en compagnie de Nicolas