Yamina-et-Hanna-Disney

Portrait croisé : Hanna et Yamina

L’une réside à Montpellier, l’autre en Vendée… À la genèse du premier contact entre Hanna et Yamina, une retraite bénévole pour une membre d’équipe du Pays de la Loire. Et ce, dans le cadre d’une sortie au jardin des plantes dans la ville occitane. Mais, c’est lors de la venue de la jeune Hanna (de son vrai nom Chinelo) à Paris, pour son entretien à l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides, NDLR) que le lien (formel) s’est tissé entre ces deux personnes.

« La barrière de la langue (l’anglais) s’est vite effacée devant le bonheur d’Hanna, qui a découvert ce parc [pour la première fois] », confie Yamina, dite “Mina” (pour les intimes), qui précise avoir revu Anna dans le cadre des vacances des jeunes, en Vendée, en août.

« Je ne sais pas si je lui apporte quelque chose, mais je suis sûre qu’elle gardera de très bons souvenirs de cette Famille Au Grand Coeur, qui donne du temps [aux jeunes] », ajoute-t-elle. Pour Hanna, c’est tout simplement le comble de la joie, avec une série de sorties et de moments spéciaux en compagnie de la bénévole, à Disneyland, dans les rues de Paris ou bien au musée de l’Évolution du jardin des plantes « Ma relation avec Mina est très bonne, c’est fort sympathique d’être avec elle. C’est une personne en or. », confie la jeune demandeuse d’asile. Pur bonheur, donc !

Qui sont-elles ?

De son vrai (et complet) nom Chinelo Onyejekwe, Hanna, originaire du Nigéria, est déjà bien intégrée en France, depuis sa récente arrivée, en mars 2022. Elle pratique le football, la gymnastique et les arts martiaux (c’est une adversaire redoutable), elle adore écouter de la musique, de même que cuisiner. Suivant une prise en charge par Famille au grand cœur, qu’elle a connue sur Google, Hanna est accompagnée dans l’essentiel de ses démarches administratives… jusqu’à son récent entretien à l’OFPRA (le 26 juillet 2022). En retour, la jeune femme tente d’aider la structure du mieux qu’elle peut, en portant les couleurs de l’association lors de divers événements, à commencer par la marche des fiertés. Incroyable !

Pour Yamina, l’histoire est plus longue que ça. Alors, s’engager au sein de l’association Famille au grand coeur était, pour elle, une évidence (elle est d’origine algérienne et française, a été confrontée à la dure épreuve de la discrimination raciale. De même, elle a un fils gay). Jusqu’à début 2021, « j’étais correspondante-relais à l’antenne du Refuge, basée en Vendée. Lors du départ de Nicolas (du Refuge, NDLR), je l’ai suivi, [mais également quand l’aventure de] Famille au grand coeur a démarré ». Dans ses missions, notamment, elle est famille d’accueil, passe du temps avec eux au fil de ses venues à Montpellier, les assiste (c’est récent) à l’occasion de leur entretien à l’OFPRA. Soit, un incroyable investissement !

Plus d'articles

PORTRAIT CROISÉ : FOMBAH ET KRYSTAL

L’une est bénévole, l’autre est bénéficiaire. À la genèse de leur relation, prise entre amitié et entraide, une participation mutuelle, à leur échelle, à la création de l’association Famille au grand coeur (voire même quelques mois plus tôt, en décembre 2020).

Portrait croisé : Esther et Ibrahim

L’histoire d’Ibrahim et de Famille au grand cœur, de sa rencontre surtout, est courte, mais non moins impactante. « J’ai connu cette association lorsque j’étais dans un squat avec un homme, qui s’appelle Samuel. »,

Trois questions à… Jeremy, thérapeute bénévole

Depuis septembre 2022, Jeremy accompagne, bénévolement, les jeunes de Famille au grand cœur, sur le volet psychopraticien. Abdoulaye, Moussa, José ou bien Azeez. Celui qui est un amoureux des cultures d’Afrique, de leurs valeurs et de leurs états d’esprit a à coeur de transmettre bienveillance et tolérance, à être à l’écoute, à respecter… et surtout à faire cohabiter deux paroles dans un même cadre, sain entre tous. Entretien !